La ruche warré: Défauts et qualités

Publié le 28 Décembre 2013

La ruche warré: Défauts et qualités

Au titre des qualités:

1°) Facile à construire soi même du fait des petites dimensions. On trouve facilement des planches de 210 mm de largeur. A cette dimension le bois risque moins de se fendre.

2°) Le cadre unique permet une souplesse appréciable dans la répartition entre couvain, miel et pollen. De même un seul élément qui permet une fabrication plus aisée, et des permutations à l'infini.

3°) La petite taille de l'élément de base permet d'en faire à la fois: un nucléi de fécondation, une ruchette, un élément de base de la chambre à couvain, une hausse à miel. La warré est donc une championne de l'élevage.

4°) Vous gérez les cadres à votre guise, à savoir: vous veillez comme dans le système Dadant à réformer régulièrement les cires trop brunes , ou, vous ne fournissez qu'un cadre sans feuille de cire. Les abeilels se débrouilleront pour donner des constructions suffisament solides pour être manipulées ( avec précaution tout de même) , ou des cadres pouvant passer à l'extracteur.

5°) Le poids d'une hausse de miel reste voisin de 15 kg, ce qui évite bien des douleurs...

6°) C'est une ruche qui s'inscrit dans la verticalité et qui donc autorise ou facilite un certain nombres d'opération comme : divisions trés simples, réunion extrêmement facile, tapotement pour faire un paquet d'abeilles, tapotement puis filtrage par une grille pour isoler la reine, élevage sur ruche de production en isolant un élément sur le haut, agrandissement par le dessous au printemps

7°) L'agrandissement par le dessous au printemps est appréciable puisqu'il permet de renouveler automatiquement les cires, et lutte contre l'essaimage.

Et bien sur, au titre des défauts:

8°) Certes facile à construire, mais il faut pour une bonne ruche compter quatre élements et trente-deux cadres ! Au bout du compte on ne gagne pas de temps.

9°) La hauteur de la warré peut atteindre 5 éléments. La ruche peut parfois culminer à 1,80 m . Il lui faut donc une bonne assise ( quatre bons piquets et des pattes de fixations suffisent, inutile de haubanner ! ). De même elle n'est pas facile à déplacer ( sauf les colonies sur deux éléments)

10°) Une visite complète de la chambre à couvain ( 3 éléments sont pondus en juin ) est longue et périlleuse. On l'évitera si possible ( et c'est trés souvent possible)

11°) On dit d'elle, que de par son étroitesse, elle incite à l'essaimage. On est donc obligé d'écrêmer chaque printemps et donc de développer l'élevage.

Voilà donc rien n'est parfait.

A mon avis, la Warré est une ruche qui bien sûr fait du miel mais surtout, favorise largement l'activité d'élevage...

La ruche warré: Défauts et qualités

Rédigé par Fabien

Publié dans #matériel apicole

Repost 0
Commenter cet article

serge 30/01/2014 15:24

32 cadres ? effectivement c'est se rajouter beaucoup de travail inutile , dommage car la ruche warré se conduit en principe avec des barrettes

Fabien 18/02/2014 19:39

Bonjour et merci pour votre témoignage. De quel pays êtes-vous?

lou biarnès 18/02/2014 19:19

Bonjour,
La warré c'est une bonne ruche ,sont problème c'est le transport (trop dangereux).
A moins d'attacher les éléments entres eux.
J'ai arrêté de l'utiliser car je dois les emmener en montagne et c'est à chaque fois la dose de stress(trou,route déformée etc.)
Je ne supportais plus.
Je suis passé à la voirnot mais sans cadre.
Amitié apicole