Candi au miel

Publié le 11 Novembre 2012

   Quelques belles lumières d'automnes ont souligné aujourd'hui les bois orangés. Il n'en reste pas moins que demain les feuilles à terre laisseront arriver l'hiver. Dans nos ruches le salut ne sera dû qu'à de bonnes réserves de miel installées au bon endroit.

L'apiculteur, en bon pére de famille, s'inquiète déjà. Les réserves suffiront-elles ?  Ne serait-il pas sage de commencer à fabriquer du candi ?

 

re-071.jpg

 

 Le candi maison utilise du sucre, de l'eau et du miel, dans des proportions qui varient selon les recettes.

J'utilise 1 L d'eau, 4 kg de sucre, 1 kg de miel ce qui nous fait un candi à 20% de miel sur extrait sec. Aucun candi du commerce n'atteint cette richesse en miel.

 

 

 Il faut prévoir un moyen de chauffage performant et un récipient ample ( le niveau du liquide peut doubler à l'ébullition), un thermomètre à sucre, un bout de bois pour touiller, des récipients servant de moule.

 

 

 

 

 

 

 

 

re-076.jpg

 

Mettre l'eau dans la lessiveuse. Allumez le brûleur.

 

A l'ébullition de l'eau, ajouter le sucre petit à petit en remuant de façon constante.  Attention de ne pas se brûler. La moindre goutte tombée sur le doigt et c'est une phlyctène assurée ( brûlure du deuxième degré )

 

 Il peut se former une mousse abondante et une élévation du niveau vers 110°C.  Ajouter un verre à porto de vinaigre et remuer.Vous permettez ainsi l'inversion du saccharose en glucose et fructose, plus faciles à assimiler pour les abeilles.

 

Remuer.

Remuer encore.

Bien sûr vous possédez un thermomètre à sucre qui vous permet de suivre la température du mélange. Vous l'avez accroché à une ficelle de façon à ce que seule la partie infèrieure soit immergée.

N'oubliez pas de remuer et d'ajuster le niveau du thermomètre dans le bouillon ( le niveau redescend aprés l'ébullition )

 

Petit à petit on atteint 118°C.

Ouff...

Coupez le feu.

 Faites une pause et offrez-vous une bière, ou mieux un verre d'hydromel.

 

Incorporez le miel sans vous brûler...

Laissez refroidir en remuant de temps à temps.

Ajoutez des vitamines et quelques gouttes d'huiles essentielles.  Ajoutez des protéines ( levure de bière, faine de soja, lait écrémé ) pour le candi qui servira à relancer la ponte dés Février.

 

 Commencez à vous occuper de vos récipients qui serviront à mouler le candi. j'utilise des bricks de lait, ou jus de fruits, ajourées d'une lucarne ( il faut bien les remplir ). Ils seront posés par dessus le couvre-cadres, sous un isolant

 

re-078-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

114°C ...

On est loin du compte. Il faut encore compter un quart d'heure de cuisson avant d'atteindre le stade demi-boulet du sucre à 118°C.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi faire soi même son candi ?

Oui c'est long, ça rate parfois, et on risque de se brûler et de mettre du sucre fondu sur le sol...et ça colle dans la maison...

 Le candi se vend plus de 3 € le kg ( à ne pas confondre avec le fondant qui lui ne contient pas de miel, et se vend 2 € le kg ). En le faisant vous même il vous revient à 1 €. Surtout vous y ajouter une plus grande quantité de miel ( bien sûr votre miel à vous ) et les abeilles apprécieront.

 

Quelle quantité prévoir ?

Certaines ruches bien remplies n'auront besoin de rien. D'autres attaqueront dés décembre et engloutiront jusqu'à  6kg de candi en attendant les premières fleurs.

 

Quand poser le candi ?

Si vous avez bien nourri à l'automne vous pouvez poser le candi en Décembre. Logiquement il n'est consommé qu'à partir de Janvier. Le cas échéant distribuez-le dés novembre. Lorsqu'elles ont le choix entre un candi et leur propre miel, les abeilles peuvent choisir le candi. En le posant tôt en saison, vous pouvez peut-être économiser les rayons de miel qui seront appréciés dans les grands froids, parce que plus accessibles. Cependant le candi ne sera plus donné dés que le printemps arrivera.

 

Du candy raté ?

Le candi réussi est opaque, et il se raye finement avec l'ongle. Les abeilles le consommeront avec plus de facilité.

Si votre candi fait de gros grains les avettes gacheront une grosse quantité.

Enfin s'il reste moux, vitreux, brun, il risque de dégouliner dans la ruche en un stalactite chaque jour plus grand. Vous finirez par le retrouver sur le tiroir d'échantillonage... couvert de fourmis.

 

Clin d'oeil

Dernièrement, je discutai avec mon voisin, vénérable tête chénue aux quatre-vingt trois printemps. Lui parlant du candi que je fabriquais pour mes abeilles, il me fit remarquer qu'à une autre époque, ce sucre travaillé faisait des bonbons dont il était, comme tous les gamins de son âge, trés friand.

Aujourd'hui on le donne aux animaux.

Rédigé par Fabien

Publié dans #nourrissement

Repost 0
Commenter cet article

Franz 23/11/2012 12:12

Bonjour et merci pour ces précisions.

Je me souviens maintenant avoir déjà lu la technique du pot de miel retourné sur le couvre-cadre. Mais est-ce que je vous comprends bien si je dis que le miel susciterait plus de déjections chez
les abeilles que le candi ?

Merci.

Fabien 24/11/2012 08:42



le miel contient environ 18 à 20% d'eau ce que tout le monde admet.


le candi? Ca doit dépendre de la recette... de la quantité d'eau éliminé lors du chauffage... des sucres qui le composent au final ( saccharose ,fructose ,glucose ... )


Je ne saurais répondre à votre question de façon catégorique.


Cordialement


 



Franz 21/11/2012 09:09

Bonjour et merci pour cette recette.

Je me suis fait une petite synthèse en copiant-collant les infos de cette recette et de la précédente, maintenant je vais être au top du candi grâce à vous ;).

Je rebondis cependant sur le commentaire précédent : j'ai par négligence laissé mes ruches dans un environnement pauvre en fin d'été (août à octobre) et elles ont déjà largement tapé dans les
réserves !
Je les ai depuis rapprochées de chez moi et j'ai donné du sirop en attendant le candi, mais pourquoi ne pourrait-on effectivement pas redonner aux abeilles de leur propre miel en quatité suffisante
: un plein nourrisseur (je suis équipé en Dadant)? le miel est déjà bonne consistance, tel que stocké dans les cadres, alors est-ce parce qu'une telle arrivée de miel à cette saison encouragerait
la reine à pondre ? ou que les abeilles s'épuiseraient à remettre ce miel dans les cadres et à la réoperculer ?

Merci de votre avis.

Fabien 23/11/2012 09:15



Bonjour,


1°) la reprise de ponte demande surtout une température en hausse et des jours qui rallongent. Pas de danger en ce moment


2°) l'hiver est fait pour le repos des abeilles donc je pense que le travail de stockage d'un miel liquide ou d'un sirop n'est pas conseillable. Je pense même qu'il n'est pas possible aprés la
toussaint ( trop froid, abeilles trop peu nombreuses )


Par contre, un pot de miel bien dur retourné sur le trou du couvre-cadre est une alternative possible au candi, souvent pratiquée par les apiculteurs.


N'oublions pas que les abeilles ne peuvent pas sortir l'hiver, il fait trop froid. Toute nourriture qui provoquerait des déjections est donc à éviter. Le candi est trés riche en sucre et contient
peu d'eau, il se tient bien sans couler, et d'un point de vue économique il est plus avantageux que le miel.


Cordialement


 



Kelson 12/11/2012 21:28

Pourquoi ne pas tout simplement laisser suffisamment de miel... ou même nourrir avec un peu de miel à l'automne si besoin ?

Fabien 13/11/2012 07:13



bien sûr mais il arrive qu'aprés la récolte les abeilles ne rentrent plus suffisament de miel.


Le candi n'est qu'une solution de sécurité qui ne doit pas être considérée comme suffisante


cordialement



Vanbremeersch Rémy 11/11/2012 20:33

Salut Fabien,
Ca va dans ta nouvelle région?
Le candi, c'est bien, mais nourrir assez en Octobre, c'est encore mieux car plus facile, et plus sain pour les abeilles. Moi, je ne nourris jamais au candi, moins de travail. A méditer.
Bonne continuation.
Rémy V

Fabien 12/11/2012 08:49



Bonjour,


oui ça va dans ma nouvelle région.


Je suis d'accord avec toi. Mieux vaut bien nourrir à l'automne avec ce qu'il faut de sirop.


Mais c'est toujours rassurant de poser un pain de candy.


Bon courage