Division de printemps

Publié le 14 Avril 2013

 

re-003.jpgNous sommes à la mi-avril.

Un hiver qui traîne en longueur, Mars pluvieux et glacial ...

Il est venu le temps de penser au printemps et à l'élevage de nouvelles colonies d'abeilles.

 

S'assurer primo que les mâles sont présents en masse.

 

L'observation à la planche d'envol, corroborée par l'analyse des tiroirs ( débris des opercules de cires en formes de coques bombées ) attestent leur présence massive.

Ils seront sexuellement mâtures dans deux semaines, le temps d'un élevage de reine.

 

 

 

re-009.jpg

 

 

  Vérifier deuxio que la nature nous aidera.

 

 

Les colzas ont commencé leur floraison. Les sols sont gorgés d'eau et la météo enthousiaste.

 

Les campagnes blanchissent en ce moment  des cerisiers, pruniers et prunelliers en fleurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

re-021.jpg

 

 

 

  Choisir tertio les colonies à diviser.

 

J'ai deux ruches fort dynamiques, à la ponte précoce et abondante.

Les trois éléments du haut sont pondus, le premier, ajouté il y a une semaine, est investi par les cirières.

 

 

 Si je ne fais rien, ces demoiselles me feront une hausse de colza et essaimeront dans la foulée.

 

 Ayant besoin d'agrandir mon cheptel, je fais une croix sur le miel de printemps et décide de diviser ces deux ruches.

 

 

 

       Méthode: Repousser la reine en bas de pile et partager la ruche en deux parties égales.

 

Enfumer par le dessus pour faire descendre les abeilles, et surtout la reine. Vérifier qu'il y 'ait des oeufs. Poser le quatrième élément sur le côté.

Enfumer le troisième élément, vérifier qu'il y'ait des oeufs et poser sur le côté. 

Coiffer le deuxième élément d'une grille à reine, puis remonter la pile.

Revenir au bout d'une demi-heure avec un plancher, un couvre-cadres et un nouveau toit. Les abeilles ont réinvesti les éléments du haut. La reine est forcément en bas puisqu'elle n'a pas pu passer la grille à reine

Vous pouvez donc séparer les deux parties

 

 

Emmener la souche à l'autre bout du rucher et rendez aux butineuses qui tournent en rond la partie orpheline.

 

 

La souche est largement affaiblie. Elle a perdu ses butineuses. Il lui reste cependant une reine de qualité. Il faudra la nourrir au sirop 50/50, par apport régulier. Un complément en protéines est possible.

 

La partie orpheline garde la plus grosse part du gâteau: la majorité du couvain, les butineuses, et le miel qui souvent est placé en haut. Elle n'a pas besoin que vous l'aidiez. Elle vous offrira dans 10 jours les premières cellules royales de la saison. Vous pourrez en prélever quelques unes pour constituer des nucléis de fécondation par éclatement de cette partie orpheline.

Beaucoup de choses sont possibles.

 

 

re-007.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette superbe sauvageonne est la Dame de onze heure( ornithogallum umbellatum )

 

 

Elle s'ouvre au soleil et se ferme en fin d'aprés-midi, d'où son nom ...

Rédigé par Fabien

Publié dans #Elevage de reines

Repost 0
Commenter cet article

mon aquarium 23/04/2013 03:18

l'abeille est l'avenir de notre planète, c'est important de sensibiliser le plus de personne possible à aider en ayant une ruche

François 16/04/2013 11:00

Merci pour cette réponse claire et complète !
Bonne continuation.
François.

François 15/04/2013 10:39

Bonjour et merci pour votre blog, toujorus intéressant et varié (la superbe sauvageonne, par exemple :) ).
Vous prévoyez de répartir vos cellules royales dans des nucleis de fécondation, mais comment faites-vous pour les rendre viables ? une partie de la population ayant disparu de par la division,
pouvez-vous encore prélever des abeilles pour peupler des nuclei ? si oui, combien ?
Et je suppose qu'il faut renouveler par la suite ces petites populations le temps de la fécondation de la jeune reine et sa ponte, puis des 21 jours nécessaires avant l'arrivé de ses premières
filles ?
Merci de vos conseils !
François.

Fabien 16/04/2013 09:12



Il restera du monde dans la partie orpheline. Les butineuses d'aujourd'hui seront dejà vieilles lorsque la reine va naître,certes, mais tout le couvain va éclore et escortera la future reine.


Il faut beaucoup d'abeilles pour ériger et chauffer les cellules royales, mais une fois la reine née, un nucléi de fécondation ne nécessite plus autant d'abeilles. trois à quatre cadres warré
couverts d'abeilles, avec du couvain naissant et de la nourriture feront l'affaire. Au besoin on renforce avec des cadres pris sur les autres ruches.


Et en effet, si la reine est fécondée, on rajoutera un peu de cadres pris sur les autres colonies


Quant au nombre de nucléis que l'on peut faire, il dépendra du nombre de cellules royales. il est prudent de mettre deux cellules royales par nucléi. L'idéal serait de ne pas découper ces
cellules et donc d'utiliser le cadre porteur des cellules.


Cordialement