Essaim dans un tonneau

Publié le 8 Mai 2013

Essaim dans un tonneau

Un jeune lutin des bois a trouvé  opportun de nicher, à quelques mètres de mes ruches, une cabane dans un arbre. Lorsque je l'ai vu installer un tonneau comme pied de table, je me souviens l'avoir prévenu: " Ce serait amusant qu'un essaim d'abeilles vienne s'installer dans ta cabane, surtout dans ce tonneau ... "

L'idée de partager son refuge aérien avec une colonie d'avettes ne lui paraît même pas négociable.

Aussi, lorsque mes prévisions se sont avérées exactes, je n'ai eu d'autres choix que d'intervenir ...

Pas facile de récupérer un essaim dans un tonneau !

 

Primo:  Ramener le tonneau sur le rucher, au pied de son emplacement définitif.

Deuxio:  Préparer une ruche d'accueil, avec un cadre de couvain ouvert prélevé sur une voisine.

Troisio: Poser une bache plastique au sol, donnant accés à la planche d'envol et placer dessus le tonneau

Quatro:  Enfumer de façon à faire sortir les abeilles. C'est là que tout se complique... les insectes qui ne veulent pas quitter le logis finissent pas être copieusement enfumé, à un tel point qu'ils y laissent leur vie. Quant à la reine, il est possible qu'elle n'ait pas réchappé à l'opération.

Bilan:  

Mon premier essaim de la saison 2013 se signale un 6 mai. Un mois de retard par rapport à une année précoce.

 Sa récupération? Beaucoup de travail pour un petit peuple qui a peut être perdu sa reine au fond du tonneau.  Comme quoi l'abus de bonnes choses peut être fatal.

 

Essaim dans un tonneau
Essaim dans un tonneau
Essaim dans un tonneau

Rédigé par Fabien

Publié dans #essaimage

Repost 0
Commenter cet article