Fabriquer ses bougies

Publié le 13 Novembre 2011

     Les bougies modernes et bon marché doivent à la paraffine et autres dérivés du pétrole.

 

    Faire une bougie en pure cire d'abeille est un luxe d'apiculteur, dont on use avec une satiété toute épiscopale, puisque seul le cierge Pascal, illuminé à Pâques, peut se prévaloir d'un tel privilège.

 

   La réalisation est simplissime:

1°) Faire fondre la cire dans un bain marie.  Dés qu'elle est fondue, la couler dans un récipient qui sera perdu lors du démoulage ( j'ai utilisé une boîte de conserve maîs ou champignons de petites contenances)

 

2°) Tremper pendant qu'elle est encore chaude une mêche dans la cire jusqu'à ce qu'elle tienne toute seule.

Le lendemain, démouler. Il faudra peut-être détruire l'emballage pour récupérer la bougie)

 

Vous pouvez fabriquer une mêche en tressant finement trois fils de coton ( tirés d'une ficelle ordinaire en coton ).

Plus la tresse est épaisse, plus la flamme sera grosse.

Le rapport entre le diamètre de la mêche et celui de la bougie fera que votre bougie se consumera jusqu'à sa base ou non : 

Une petite mêche pour une large bougie se noiera dans la cire sans brûler longtemps.

Une grosse mêche dans une petite bougie fera couler la cire le long de la bougie et ne durera pas longtemps.

 

                                                                   A vous d'essayer.P1060958.JPG

 

 

    La flamme tirée de la combustion de pure cire d'abeille est trés jaune et trés chaude, et emplira votre intérieur d'un délicieux parfum.

 

     Pur produit de l'organisme des abeilles, la cire est une matière d'origine animale, inimitable, absolument unique.   Elle est secrétée par les abeilles de deux semaines, par réduction du miel .

On estime que les abeilles doivent consommer entre 6 et 8 kg de miel pour obtenir un kg de cire.

   C'est en désoperculant les cadres de miel que la plus belle cire est obtenue. Les vieilles cire noirâtres des cadres de réforme sont de moindre qualité.

 

   Ainsi, en  récoltant  100 kg de miel, l'apiculteur obtiendra environ 1,5 kg de cire vierge, qu'il coulera en pain.

 

 

  Tirée du corps de l'abeille, la cire trouvera son ultime expression dans le feu, hommage au soleil sans lequel aucun miel ne coulerait.

 

 

 

 

 

 

 

P1060956.JPG

Rédigé par Fabien

Publié dans #sujets d'apiculture

Repost 0
Commenter cet article

Momo 13/07/2012 21:21

Bonjour
Honneur sur mon blog
à tes creativites
aujourd'hui
Amities
MOMO

Fabien 15/07/2012 20:58



merci et longue vie à nos abeilles


Amitiés


Fabien